aller au contenu | aller à la navigation Diminuer la taille du texte Revenir à la taille initiale Agrandir la taille du texte

AvenioWeb

Chemin de navigation

 

Les archives



Présentation

Le catalogue des fonds permet l'accès aux archives publiques et privées actuellement conservées par le Service des Archives. Elles sont classés selon la collectivité qui les a produites.
Les recherches dans les fonds peuvent se faire :

  1. par le plan de classement des fonds (onglet "Fonds et versements"),
  2. par les différents index (lieux, édifices, personnes, organismes)
  3. par la rubrique "Global texte" qui indexe automatiquement tous les champs de la base de données.

Le catalogue se présente sous forme de notices décrivant des dossiers d'archives dont la consultation n'est généralement possible que dans notre salle de lecture : n'oubliez pas de noter la cote du dossier qui vous intéresse avant de vous rendre aux Archives !



Les archives de la Communauté d'agglomération

Créée le 2 mars 1999, la Communauté de communes de Pau se transformait le 1er janvier 2000 en Communauté d'agglomération. La nouvelle intercommunalité reprenait les compétences de plusieurs syndicats intercommunaux qui existaient auparavant :

Le Service des Archives a reçu en versement les archives de ces deux syndicats intercommunaux ainsi que celles du Syndicat mixte d'étude du Grand Pau qui a mené l'étude de préfiguration de l'intercommunalité du Grand Pau.



Les archives de la ville de Pau

Les archives communales de Pau représentent encore l'essentiel des fonds actuellement accessibles au public et couvrent la période du XVe au XXe siècle, voire XXIe siècle pour certains fonds. Le document le plus ancien date de 1408.

Les fonds sont organisés selon le cadre de classement réglementaire de 1926 :



Les archives des autres communes de l'agglomération

Les archives des communes de Artigueloutan, Bizanos, Gan, Gelos, Idron, Jurançon, Lée, Lescar, Lons, Mazères-Lezons, Ousse, Sendets autrefois déposées aux Archives départementales ont été transférées à L'Usine des Tramways à partir du début de l'année 2011 et sont désormais consultables par le public dans la salle de lecture.
Des documents plus récents (XIXe et XXe siècles) ont également trouvé leur place dans nos magasins de conservations.
Les inventaires des fonds communaux sont progressivement intégrés à la base de données et consultables en ligne par l'onglet Fonds et Versements puis Plan de classement des fonds, Voir. On accède alors à l'inventaire de la commune recherchée.
Les fonds sont également classés selon le cadre de 1926 :



Les documents iconographiques

Le Service des Archives conserve de nombreux documents iconographiques(cartes postales, photographies, plans, estampes et dessins, affiches) qui proviennent soit directement des dossiers versés par les services, soit de dons et d'acquisitions.

Le cadre de classement permet d'accéder aux documents qui sont classés, soit par typologie (cartes postales, photographies, plans, estampes et dessins, affiches, etc.), soit par provenance lorsqu'il s'agit de fonds homogènes (ex: fonds des photographies des Services techniques de la ville de Pau, fonds Louis Sallenave). La recherche peut également se faire à partir des index (lieux, édifices, personnes, etc.).
Chaque pièce fait l'objet d'une description individuelle mais est également reliée à son dossier d'origine s'il y a lieu.

Un programme de numérisation de ces fonds permet d'enrichir régulièrement le portail d'images directement accessibles par les chercheurs.
L'accès aux images numériques se fait depuis la notice de l'article par un lien sur sa cote.
Nota : La consultation des images numériques nécessite le téléchargement gratuit de l'extension Java (http://www.java.com/fr/). Si vous avez un problème de visualisation des archives, vérifiez que vous avez bien une version Java à jour. Si notre site vous demande une identification avec un mot de passe, c'est que votre version de Java n'est pas à jour, téléchargez-en la dernière. Si le problème persiste, désinstallez Java et réinstallez-en la dernière version.

L'exploitation commerciale des images numériques est soumise à une autorisation spéciale de Monsieur le Président de la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées et à la perception de droits. Des licences d'exploitation sont mises en place pour la réutilisation des données publiques (voir les tarifs dans la rubrique : Informations pratiques).



Les archives d'origine privée

Par opposition aux archives publiques, les archives privées sont celles d'un particulier (archives personnelles ou professionnelles), d'une famille, d'une entreprise, d'une association, d'un syndicat ou d'une fondation.
Ces fonds entrent au Service des Archives par don, dépôt, legs, dation, ou bien par achat.

Complémentaires des archives publiques, ils contribuent à enrichir la mémoire commune. Ainsi le fonds Louis Sallenave (13Z) permet d'illustrer, par de nombreuses photographies, les réalisations de la municipalité paloise entre 1947 et 1971 ; alors que le fonds Albert Saleza (14Z), composé de papiers de famille et de photographies de scène du ténor béarnais, peut intéresser les passionnés d'opéra bien au delà de l'agglomération.

On accède aux fonds par le plan de classement général des fonds. Selon leur importance matérielle ils peuvent constituer une sous-série (par ex. 8Z : fonds de la Société des Excursionnistes de Béarn) ou faire partie d'une sous-série générale (1Z158 : Cayer pour les maîtres menuisiers de la ville de Pau). Les index et la recherche en global texte permettent également de trouver un article.



Les archives numérisées

Sont actuellement consultables en ligne :

L'accès aux documents se fait par commune puis par type de document, enfin par la notice du document en allant dans la rubrique "Voir le registre". La consultation se fait ensuite, comme un feuilletage, en naviguant dans les vues. Les documents peuvent être retaillés et imprimés à partir de la page de consultation.

Les registres d'état civil originaux de Pau de 1900 à 1938, ainsi que les registres paroissiaux des communes de Bizanos, Gan, Gelos, Lescar, Lons, Ousse, sont consultables en la salle de lecture à L'Usine des Tramways.
Les registres d'état civil des communes sont, pour la plus grande partie, conservés dans les mairies.

Nota
La consultation des images numériques nécessite le téléchargement gratuit de l'extension Java (http://www.java.com/fr/). Si vous avez un problème de visualisation des archives, vérifiez que vous avez bien une version Java à jour. Si notre site vous demande une identification avec un mot de passe, c'est que votre version de Java n'est pas à jour, téléchargez-en la dernière. Si le problème persiste, désinstallez Java et réinstallez-en la dernière version.


Numérisation des recensements de la population de l'agglomération

Recensement de BillèreLa numérisation et la mise en ligne des recensements et mouvements de population de l'ensemble des communes de l'agglomération est le premier projet transversal mené par le Service communautaire des Archives sur l'ensemble des communes de l'agglomération. Sont concernés :

Les documents relatifs à la population des communes de Lée, Lons et Sendets n'ont à ce jour pas encore été repérés.

Ce projet a été subventionné en 2007 par la Mission de la Recherche et de la Technologie du Ministère de la Culture et de la Communication.


Recensement de Gelos Alors que les mouvements de population sont établis dans un but statistique, les dénombrements ou recensements quinquennaux contiennent la liste nominative des habitants des communes. Pour la majorité des communes, ces listes s'échelonnent de 1836 à 1931. Exceptions notables: la liste de 1793 existe pour la commune de Lescar, celle de 1817 pour Lescar et Pau. Pour cette dernière commune, les listes nominatives de la seconde moitié du XIXe siècle (1851-1896) ont malheureusement disparu.

Chaque liste communale recense d'abord les habitants du bourg puis ceux des hameaux et fermes du reste de la commune. Les noms ne sont donc pas classés par ordre alphabétique mais selon un ordre topographique (rue, maison, foyer). Ensuite, tous les habitants d'une même habitation sont listés (famille et domestiques).

Pour la ville de Pau, plus importante (10811 habitants en 1817, 38962 en 1931), il est nécessaire de connaître l'adresse de la personne recherchée. À partir de 1901, la ville est divisée entre le Canton est et le Canton ouest; les noms de voies sont ensuite classés alphabétiquement dans chaque canton, les numéros impairs sont présentés avant les numéros pairs. Les rues formant limite entre les cantons sont à rechercher dans les deux cantons (numéros pairs ou impairs). Une table des voies figure à la fin de chaque registre.

Ont été également numérisés, quand ils existent, des listes par section ou des bulletins individuels ainsi que des documents complémentaires comme les états de classement spécial des étrangers ou les dénombrements de la population par catégorie.



La bibliothèque du service

Afin d'aider à la consultation des archives, le service a constitué depuis 1982 une bibliothèque de référence comprenant des textes historiques, des ouvrages de recherches en géographie, histoire de l'art, histoire sociale ou histoire locale, des guides de généalogie ou de recherches dans les archives.

La bibliothèque s'efforce de proposer l'ensemble de la production éditoriale actuelle (livres et périodiques) concernant le territoire de la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées ainsi que certaines publications universitaires. Elle s'enrichit également d'ouvrages anciens par le biais de don ou d'acquisitions.

Depuis 2001, les articles de revues et de périodiques locaux font l'objet d'un dépouillement lorsqu'ils traitent de sujets en rapport avec la Communauté d'agglomération.